Google PlusFacebookTwitter

“Lorsqu’il s’agit de vies humaines, il n’y a pas de compensation possible”

Share On GoogleShare On FacebookShare On Twitter

Alors que les aboutissants des négociations demeurent vagues, il y a au moins eu une bonne nouvelle lors de ces négociations climatique. L’ancien premier ministre climato sceptique du Canada a été destitué de ses fonctions.

Cet article a été co-écrit par Andreas Sieber et Lise Tanfin. Lise Tanfin est étudiante à l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT) lors des négociations climatiques.

Il ne reste que quelques semaines avant la conférence de Paris sur le changement climatique. Par conséquent, les délégués présents furent très heureux d’apprendre que Harper, le premier ministre Canadien, ait été démis de ses fonctions, avec l’espoir que la politique Canadienne en matière de changement climatique change. Partagez-vous cet espoir?
Tout à fait, j’espère que le Canada occupera au moins une attitude moins mauvaise en termes de protection climatique. Pour quelqu’un comme moi qui vient d’un pays en voie de développement, le changement climatique a déjà de lourdes conséquences. Je pense que c’est la dernière chance qui s’offre au Canada, mais aussi à tous les autres grands pollueurs (Etats-Unis, Australie et Russie) de prendre en compte l’opinion de la majorité du peuple. Nous avons besoin d’une solution commune face au changement climatique.

Pensez-vous que le simple fait de changer de premier ministre au Canada va apporter les changements que vous attendez ?
Non! Un simple changement de ministre ne va pas vraiment affecter les positions politiques, car le lobbying des énergies fossiles est bien trop puissant. J’ai peur que le changement radical dont nous avons besoin n’arrive pas. Les partis politiques sont tous les mêmes à bien des égards. Ils divergent de par leur électorat ou de par les difficultés que rencontrent les populations au sein de leur pays, mais même à ce niveau les divergences ne sont pas particulièrement marquées. La population et les partis politiques ne se préoccupent pas réellement de ce qui se passe de l’autre côté de la planète.

A quoi ressemblerait à vos yeux un changement radical ?
Le système et ses institutions sont très bien établis. Il est très difficile de changer ce système et c’est pour cela que nous avons besoin de la nouvelle génération. Je pense que nous pouvons déjà observer un changement. Il y a 20 ans, je prenais part au processus de lutte contre le changement climatique et je pense que l’attitude des jeunes a beaucoup changé depuis. C’est une bonne chose que ce changement ait lieu non seulement dans les pays en voie de développement mais également dans les pays industrialisés, notamment ce mouvement des jeunes. Etant venu seul à Bonn, il y a au moins 20 jeunes dans mon auberge qui œuvrent pour la protection climatique. Je pense que ce sont ces gens dont nous avons besoin pour qu’un réel changement s’opère.

Quelles sont vos attentes quant aux aboutissants de la conférence de Paris sur le climat ?
Les émissions mondiales de gaz à effet de serre vont probablement s’accroître davantage d’ici 2020. Cependant, elles devront diminuer de façon drastique après 2020. Nous avons en effet besoin d’une réduction de 40% d’ici 2030.
Je souhaiterais que les pays développés prennent des engagements concrets pour aider les pays pauvres à se développer de façon durable. Il y a énormément de problèmes causés par le changement climatique, tels que les sécheresses, les crues ou la malnutrition. Quand il s’agit de vies humaines, il n’y a pas de compensation possible. La vie est trop précieuse. Ainsi, les pays riches doivent aider les pays en voie de développement à faire face à ces problèmes. Nous avons besoin de l’argent des pays les plus riches mais aussi des autres pays pour s’adapter aux dommages causés par le changement climatique.

Kommentar absenden

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>